Today: Last Update:

 
 
 
 
 
 
 
 
 
  • FrancsJeux: Pour Paris 2024, la Seine-Saint-Denis ne veut pas jouer perdante


    09/11/20

    La fin du consensus ? A moins de quatre ans des Jeux de Paris 2024, les élus de la Seine-Saint-Denis sont mécontents. Et ils ne s’interdisent plus de le dire, envoyant aux oubliettes le bel équilibre politique affiché pendant la phase de candidature.

    Une poignée d’entre eux a tenu une conférence de presse devant un café situé en face du Stade de France, jeudi 10 septembre. Avec un message défensif à destination du comité d’organisation des Jeux : laissez à la Seine-Saint-Denis ce qui revient à la Seine-Saint-Denis.

    En tête de bataillon, Stéphane Troussel, le président du département. A ses côtés, les maires du Bourget (Jean-Baptiste Borsali), de Dugny (Quentin Gesell), et de Saint-Denis (Mathieu Hanotin).

    La raison de leur initiative tient aujourd’hui plus de la rumeur que des faits avérés. Depuis l’annonce par Tony Estanguet, le président du COJO, d’une volonté de l’équipe d’organisation de réduire les coûts des Jeux de 3 à 400 millions d’euros (environ 10 % du budget), tous les scénarios circulent. La plupart d’entre eux affichent une nouvelle carte des sites où la Seine-Saint-Denis perdrait une partie de ses sports.

    Pour lire la suite, cliquez ici 

    Publié en partenariat avec FrancsJeux

    photo de la page d'accueil: IOC